• 20 23 72 59 / 20 22 49 13
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Financements domestiques

Image

Le Fonds mondial de lutte contre le Sida, le Paludisme et la Tuberculose finance près de 85 % des ressources de la riposte aux trois maladies au Mali. La 6ème Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial (octobre 2019) a été un moment essentiel à la levée de fonds nécessaire à la lutte contre les 3 pandémies en Afrique et ailleurs dans le monde. Grâce aux 14 milliards de dollars mobilisés, l’enveloppe du Fonds mondial a particulièrement augmenté au Mali pour le cycle 2021-2023– NFM3, c’est près de 50% de ressources supplémentaires par rapport à la période 2018-2020 – NFM2. La somme allouée au Mali pour le NFM3 s’élève ainsi à 162 137 776 EUR. La contrepartie financière que le gouvernement malien devrait mettre à disposition des acteurs (publics et communautaires) de la lutte est de 12 160 333 EUR.

Au-delà de la contrepartie aux subventions du Fonds mondial, davantage de financements domestiques doivent être mobilisés afin de garantir l’accès à tous, notamment des plus vulnérables à l’accès aux soins de santé primaires. La part du budget national allouée à la santé au Mali reste faible (moins de 5%) en 2018.

Dans le contexte de crises multidimensionnelles que connaît le pays, la santé ne doit pas être le parent pauvre des investissements de l’État. N’oublions pas que lorsque les États membres de l'Union Africaine se sont réunis à Abuja, au Nigeria, en avril 2001, ils se sont engagés à allouer 15 % de leur budget gouvernemental à la santé.

Dans son plaidoyer auprès des acteurs publics de la santé au Mali, ARCAD Santé PLUS demande :

Au HCNLS:

  • De « faire le plaidoyer en vue de la mobilisation des ressources et de la pleine adhésion des populations aux objectifs, stratégies et programmes de lutte contre le Sida » tel que stipulé dans le décret décrivant ses missions (04 - 0106 PRM du 31 mars 2004).

Au Ministère de la Santé:

  • De plaider auprès du gouvernement malien pour une part plus importante du budget national allouée à la santé, notamment en matière de renforcement du système de santé dans le contexte de la réforme du système de santé lancée en 2019.

Au Fonds mondial et aux autres partenaires technique et financier:

  • De conditionner davantage les montants des enveloppes du FM allouées au Mali au respect des engagements de co-financement;
  • De plaider pour de plus grands investissements domestiques dans le système de santé classique (formation des RH, plateaux techniques, qualité des infrastructures);
  • De plaider pour de plus grands investissements domestiques en soutien des organisations à base communautaire, maillon indispensable de la chaîne de riposte au VIH, à la tuberculose et au paludisme mais aussi à d’autres pathologies dont les maladies non transmissibles que sont le diabète, les cardiopathies, les maladies respiratoires, les cancers ou encore la drépanocytose.

RESTEZ INFORMé

Retrouvez les actualités d’ARCAD SANTE PLUS et de ses partenaires directement dans votre boite mail

 

ARCAD SANTE PLUS

Prévention et soins

Appui technique

Plaidoyer

Associations partenaires

Médiathèque

Liens utiles

Nous suivre

© 2021 ARCAD SANTE PLUS. Tous droits reservés.
frFRenEN